Home » Actualités » Nouvelle-Zélande : l’obtention d’une Autorisation de Voyage Electronique deviendra obligatoire dès le 1er octobre 2019

Nouvelle-Zélande : l’obtention d’une Autorisation de Voyage Electronique deviendra obligatoire dès le 1er octobre 2019

Le 25 février 2019, le gouvernement néo-zélandais a confirmé la date de mise en place de l’Autorisation de Voyage Electronique (ETA), une nouvelle mesure de sécurité et de facilitation qui contribuera à accélérer les choses à la frontière selon le communiqué.




À partir de juillet 2019, les voyageurs pourront demander une ETA, qui deviendra obligatoire pour les voyages à partir du 1er octobre 2019.

Par ce communiqué, il est mis en avant que l’implantation de cette ETA vise à renforcer la sécurité et réduire les risques d’immigration, s’attaquer aux risques de contrebande, améliorer l’expérience du voyageur, soutenir les relations et les accords internationaux de la Nouvelle-Zélande et s’adapter à l’évolution des besoins et des exigences du gouvernement, des intervenants et des voyageurs au fil du temps.

Qui a besoin d’un ETA

Tous les passagers de 60 pays dispensés de l’obligation de visa* qui arrivent par avion ou en croisière devront détenir une ETA avant de se rendre en Nouvelle-Zélande. Une ETA durera jusqu’à 2 ans et coutera 9,00 NZD (∼ 5,40€) pour les demandes effectuées via une future application mobile ou 12,00 NZD (∼ 7,20€) pour les demandes faites via un navigateur Web.

Tous les équipages des compagnies aériennes et des lignes de croisière devront détenir une ETA d’équipage avant de se rendre en Nouvelle-Zélande. Une ETA d’équipage durera jusqu’à 5 ans et coûtera 9,00 NZD (∼ 5,40€).

Les passagers qui transitent par la Nouvelle-Zélande doivent également être titulaires d’une ETA à compter du 1er octobre 2019, même si la Nouvelle-Zélande n’est pas leur destination finale.

* Pays actuellement exemptés de visa: France, Allemagne, Andorre, Arabie-Saoudite, Argentine, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Corée du Sud, Croatie, Chypre, Danemark, Emirats-Arabes-Unis, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Finlande, Grèce, Hong-Kong, Hongrie, Islande, Irlande, Israël, Italie, Japon, Koweït, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao, Malaisie, Malte, Maurice, Mexique, Monaco, Norvège, Oman, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Qatar, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Seychelles, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taiwan, Uruguay et Vatican.

Qui est exempté

Les citoyens néo-zélandais et les titulaires de visas néo-zélandais en cours de validité. Toutefois, les résidents permanents australiens devront être titulaires d’une ETA.

L’exemption s’applique aussi :

  • A l’équipage et les passagers sur un navire autre que de croisière
  • A l’équipage sur un navire étranger transportant une cargaison
  • Aux invités du gouvernement
  • Aux personnes voyageant sous le traité antarctique
  • Aux membres de forces militaires accompagnées de leurs membres d’équipages

Et la Taxe touristique !

Nommée IVL pour International Visitor Conservation and Tourism Levy, cette future taxe de 35,00 NZD (∼ 21,00€) sera introduite parallèlement à l’ETA et durera aussi longtemps que l’ETA sera valable.

Toute question concernant l’ETA doit être adressée à : [email protected]




One thought on “Nouvelle-Zélande : l’obtention d’une Autorisation de Voyage Electronique deviendra obligatoire dès le 1er octobre 2019

  1. Omar dit :

    J’aime immigrants vers Suède

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter – Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification pour chaque article publié.

Carte Bancaire en Devise

Publicité

error: