Home » Chronique » A la découverte des études en Allemagne : Tourner en rond !

A la découverte des études en Allemagne : Tourner en rond !

Jeune, ambitieux et confiant.

J’ai eu mon bac par mention, et malgré que je pouvais être gâté au sein des meilleures facultés grâce à mon score, j’ai convoité de poursuivre ma rêverie et affronter le dit paradis occidental.

L’Allemagne, un pays connu par ses diverses opportunités. C’était une chance à ne pas rater car j’étais convaincu que les qualités que j’allais acquérir vont certainement renforcer ma personnalité.

Bien que mon entourage fût contre l’idée de partir, j’ai tenu bon de le faire et là, mon voyage dans la paperasse a commencé. Pour aller droit au but, je me suis adressé à une agence pour faciliter ma demande. Bien accueillis, nous nous sommes installés pour noter toutes les informations nécessaires pour préparer le dossier de visa.

Commençant par la situation financière des parents qui doit être justifiée pour les trois dernières années, les revenus annuels, la déclaration d’impôt, l’attestation de travail, les propriétés en possession… A cela s’ajoute le dossier de scolarité ; mon attestation de Baccalauréat, les relevés de notes, le certificat de scolarité… Et les autres documents ; l’assurance voyage, copies des pièces d’identité des parents, certificat médical, l’extrait de naissance…

Sans oublier la fameuse somme d’argent qui doit être bloquée avant même de quitter le territoire tunisien et les frais payés de l’agence.

Le visa Schengen n’a jamais été chose facile, bien sûr pour mon cas. J’ai visité auparavant plusieurs pays, comme la France, l’Italie, et l’Espagne mais sachez que le dossier d’étude à l’étranger peut être un peu plus compliqué que vous ne le croyez et surtout l’entretien à l’ambassade !

Le fait de s’exprimer en allemand pour la première fois de ma vie m’a trop intrigué simplement jusque là tout s’est très bien passé.

Les responsables de l’agence nous ont informé qu’il fallait sacrifier 6 mois afin de maîtriser la langue allemande. J’était conscient qu’il s’agissait d’une longue période mais j’étais assez ambitieux et je ne craignais rien, bien au contraire j’ai pris l’initiative d’étudier le premier niveau en Tunisie pour mieux me retrouver en Allemagne.

Là, où a commencé mon excursion d’aller et venir dans l’attente d’une bonne réponse malgré tous les garantis qu’ils ont eu.

Le jour J, je suis parti avec pleins de questions en tête. Dès mon arrivée, mes interrogations commencent à s’éclaircir une par une.

Commençant par le désordre qu’il y a eu pendant le voyage, le foyer où on séjournait, et toutes les conditions qu’on a malheureusement acceptées. Puis la période des études qui a été payée d’avance sans même être rentable.

Nous étions surpris par un départ obligatoire après seulement quatre mois de notre arrivée puisque notre période d’apprentissage est terminée au sein de l’école de langue, pour qu’on se retrouve devant la porte, nos valises en main et SDF. Chose qu’on ignorait tous avant notre départ.

En réalité, notre formation a duré seulement 4 mois.

On n’a même pas eu la chance de clôturer le dernier niveau de la langue, sans parler de la pratique puisqu’on n’a eu aucun contact avec des allemands en dehors de l’école de langue ; d’ailleurs même si on voulait parler on n’arrivait pas à le faire, nous étions tous de la même nationalité dans un même foyer.

Pas d’intégration ni de partage de cultures pour la plupart de nous.

En ce moment-là, tu commences à réfléchir et puisque tu es engagé et tu ne peux plus faire marche arrière. Tu cherches à trouver des solutions quelque soient les conditions.

La première solution était de s’inscrire de nouveau dans une autre école de langue, mais malheureusement sur ton propre compte en oubliant tout ce que tu as perdu pour assurer un nouveau logement et prolonger la période de ton séjour. On avait peur de tout et de rien, ce fameux visa représentait notre entité et une lame à double tranchant dans cette société, et sans visa on ne pouvait pas se couvrir des autorités allemandes.

On se retrouve chaque année, dans les mêmes conditions pour refaire le même dossier, pour la même période et la même durée, chose qu’ignoraient les étudiants avant de partir.

Toujours angoissés par un nouveau logement puisque les contrats de location sont à courts termes, le blocage de 9000 euros chaque année malgré notre inscription et notre réussite avec excellence au sein de leurs facultés, sans oublier le mal du pays qui nous étouffait tout au long de la période de notre résidence.

Je me suis rendu compte qu’il fallait se contenter de ce qu’on possède entre les mains, de le développer et de croire qu’on peut réaliser ce qu’on rêve de faire à l’étranger, ici, dans notre pays.

Vue les conditions de la Tunisie, les lois en Allemagne changent constamment, ce qui a rendu notre tâche encore plus difficile.

Avec chaque prolongement du visa on devait avoir 9000 euros dans nos comptes bancaires ce qui est un peu critique puisque les parents n’arrivent plus à suivre ces changements d’une année à une autre. En effet, en 2014, le montant que les étudiants devaient fournir était de 8000 euros et voilà que ça augmente.

Bien sûr, grâce à cet argent les étudiants garantissent une durée de résidence qui atteint les 2 ans au maximum.

Et après cette période la galère recommence encore une fois. En fait, c’était fatigant d’assurer cela tout seul, mais par la suite je me suis habitué à régler tout ça puisque j’ai enfin découvert le fameux secret de ce pays.

C’était la langue.

Alors un conseil !

Maîtrisez la langue avant toute chose, c’est la clé de la réussite et du progrès !

Sans la langue, vous aurez du mal à poursuivre vos études et vous allez certainement échouer au test nommé « DSH », et le plus important c’est l’intégration.

Sans l’allemand, vous ne pourrez jamais vous intégrer ni être bien entourés. Car dans ce pays, ils ne se respectent qu’entre eux et admirent ceux qui essaient d’appliquer leurs règles et pratiquer leur langue maternelle.

Sachez qu’il faut être habile et robuste pour affronter cette guerre, car il ne s’agit pas seulement de voyager, sachez mesdames et messieurs que derrière ce beau tableau se cache la vraie façade de l’immigration.

Alors optez pour une bonne destination, faites vos recherches avant de vous lancer et veuillez à ce que vous ne soyez pas arnaqués.

Wejdene.R




Laisser un commentaire

task-attention.png

Cet espace est réservé uniquement aux commentaires, à compter du 20/09/2016 nous répondons à vos questions seulement sur notre nouveau Forum. Pour plus d'information Appuyez ici

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné; un opinion, un astuce, ajouter une information manquante ou utile pour les demandeurs de visa...

Rappelez-vous que le but de ce site est le partage d'information. Une contribution sera très appréciée pour le bien de tout le monde.

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Publicité

Comparateur Hotels‎