Home » Actualités » Un bureau d’immigration tunisien demande 20 0000 dinars pour une entrevue d’embauche au Canada

Un bureau d’immigration tunisien demande 20 0000 dinars pour une entrevue d’embauche au Canada

Mise à jour :

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a envoyé une mise en demeure à Cozy Immigration, une entreprise d’accompagnement en immigration, qui elle avait confié le mandat à un sous-traitant tunisien, Succès Canada Immigration. Cette dernière aurait abusé du portefeuille des candidats en leur demandant de payer 9000 $ (∼ 20 000 TND) supplémentaire pour passer une entrevue d’embauche.




Tout a commencé le 17 janvier 2019 lorsque le CISSS de Chaudière-Appalalaches a conclu un contrat de 280 000 $ avec la firme Cozy Immigration pour renforcer ses équipe d’une quarantaine d’aides-soignants en Tunisie, une démarche entrepris suite à la pénurie de préposés aux bénéficiaires dans ses centres.

Deux mois plus tard, soit le 20 mars, Le Soleil a reçu un courriel d’un certain Mohamed Ali Bouzazi qui dénonçait les pratiques de Cozy Immigration et de Succès Canada. Le candidat affirmait que le sous-traitant tunisien facturait 9000 $ aux candidats pour obtenir une entrevue de sélection.

«On a un doute sur la véracité des justifications concernant le 9000 $. Le 22 mars, on a mandaté une firme d’avocats pour entamer des démarches légales et valider la qualité de la pratique de Succès Canada et la qualité légale ou éthique des contrats qu’ils signaient avec nos 36 candidats», a expliqué la responsable du projet au CISSS de Chaudière-Appalaches, Julie Gauthier.

«Ce qu’on comprend [à la lecture des contrats], c’est que les 9000 $, ce sont des honoraires pour l’accompagnement de la firme dans les démarches d’immigration [seulement]. Tous les autres frais, pour les billets d’avion et les tests médicaux et biométriques, par exemple, s’ajoutent» à la facture de 9000 $, dit Julie Gauthier.

Elle a expliqué au journal Le Soleil que les 9000 $ réclamés par Succès Canada aux candidats devrait inclure l’accompagnement «clé en main» dans leur projet d’immigration. «Ils sont pris en charge de A à Z. Ça comprend entre autres les billets d’avion, les tests médicaux et biométriques que les candidats doivent fournir, etc. Ça comprend aussi l’assistance à leur arrivée au Québec jusqu’à l’accompagnement pour la résidence permanente», rapportait la responsable du CISSS.

Lundi, une mise en demeure a été envoyée par le CISSS à Cozy Immigration pour «protéger le CISSS de toute poursuite en lien avec les pratiques de Cozy Immigration ou celles de son sous-contractant, faire annuler les contrats de travail signés entre Succès Canada et nos 36 candidats, et faire rembourser toutes les sommes qu’ils ont versées jusqu’à présent à Succès Canada».

Que dit Succès Canada

Contacté par Le Soleil, Mohamed Regaieg, le responsable de Succès Canada, confirme avoir indiqué au CISSS que les 9000 $ réclamés aux candidats couvraient tout les frais, incluant les billets d’avion et les frais liés aux données biométriques et aux examens médicaux.

Concernant le contenu des contrats signés avec les candidats, qui ne mentionnaient que les démarches liées aux procédures d’immigration, M. Regaieg répond avoir «fait une erreur».

«C’était une mission très rapide, on était bousculé, on travaillait 24 heures sur 24… En plus, il y a eu un changement pendant les entrevues, le CISSS ne voulait plus de gens mariés, juste des célibataires. C’était beaucoup de travail», justifie Mohamed Regaieg, précisant avoir annulé les contrats «erronés» des candidats pour en faire de nouveaux.

Cozy Immigration met en demeure le recruteur

Chez Cozy Immigration, la responsable, Nathalie Noël, a envoyé une lettre au journal Le Soleil : «Dès que nous avons pris connaissance de ces allégations, Cozy Immigration Multiservices a rompu le lien contractuel avec le recruteur et lui a acheminé une mise en demeure. Ces gestes, s’ils sont avérés, sont non seulement inacceptables, mais ils sont en totale rupture avec nos pratiques, nos valeurs et nos principes éthiques. Nous prenons les dispositions nécessaires pour honorer notre contrat avec le CISSS Chaudière-Appalaches.»

Source : Le Soleil




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

Newsletter – Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification pour chaque article publié.

Carte Bancaire en Devise

Publicité

error: